Potamos

C’est le plus grand village de l’île, autrefois appelé le « Village de la Dame ». Potamos est caractérisé par une grande activité concentrée autour de la place centrale et des nombreux cafés. Tous les dimanches matin, il y a un marché, où les agriculteurs de l’île entière vont pour vendre leurs produits. Le marché est une occasion pour les habitants de se rencontrer, d’échanger les nouvelles de la semaine, parler de politique et de travail, et pour ensuite prendre de l’ouzo et des mézès en se taquinant mutuellement…

Historiquement parlant, Potamos est le village le plus important, puisque ici ont eu lieu les événements les plus cruciaux de l’histoire de l’île. Le Commandant Panos Koronaios, héro de la lutte pour l’indépendance de la Crète en 1886, était originaire de Potamos. Sa protomé se trouve sur la place centrale du village. De plus, c’est ici qu’en 1917 les habitants ont décidé l’indépendance de l’île, en vue de pouvoir aider la Grèce de Eleftherios Venizélos et les alliés dans la 1e Guerre mondiale.

La Résistance nationale et l’Armée grecque d’indépendance utilisaient Potamos comme chef-lieu. Pendant la 2e guerre mondiale, le grand café de « Livaditis » était le QG des révolutionnaires, où les décisions d’attaquer les Italiens et Allemands étaient prises. Potamos fut toujours le centre démocratique de Cythère, par opposition à la Capitale Chora, habitée de nobles et de sympathisants au régime. De nos jours, Potamos est toujours considéré comme centre politique de l’île.

De nombreux magasins, cafés, restaurants, bureaux et autres services constituent ce grand carrefour de l’île. C’est aussi dans ce village que se trouve une des « fiertés » de Cythère. C’est la maison de retraite, édifiée dans les années 70 grâce à  la Fondation Trifillis. Sa fonction est de prendre soin des vieux habitants de Cythère,  est ses fonds proviennent de dons de la part des Cythéréens émigrés à l’étranger, des habitants de l’île, ainsi que des originaires habitant le Pirée et Athènes. La Fondation Trifillis est dirigée par un comité élu par les deux plus importantes associations de Cythéréens ; la Fraternité des Cythéréens de Pirée-Athènes, et l’Association des Cythéréens d’Athènes.

Visitez les rues de Potamos, le pont historique bâtit par les Anglais, ainsi que l’école anglaise. Au centre culturel de Potamos vous trouverez avec un peu de chance l’orchestre philarmonique de Potamos et vous pourrez apprendre son histoire. Vous trouverez aussi des informations sur les activités culturelles en cours ou celles qui sont prévues pour plus tard. Le théâtre municipal de plein air se trouve à l’Est, à la sortie de Potamos vers Agia Pélagia. Des concerts de musique et des pièces de théâtre ont souvent lieu pendant les mois d’été, et le nombre des spectateurs met constamment en défi la capacité du théâtre.
Haut de la page
  • Selon Hésiode, la déesse Vénus et née dans la mer de Cythère