Mylopotamos

Un village qui est un monde entier ! Il serait facile d’écrire ici un livre sur Mylopotamos. Ce village a été installé à l’époque Vénitienne et fut le troisième plus grand de l’île après Palaiochora (l’ancienne Capitale) et Chora (la Capitale actuelle). Le centre du village était le château de Kato Chora, toujours conservé dans sa muraille, mais inhabité depuis des décennies. A l’entrée du château, levez votre regard vers le haut de la porte et vous verrez le Lion de Saint-Marc, symbole de la République de Venise, dite la Sérénissime.

Aujourd’hui, le point central du village est sa place centrale, d’où commencent toutes les routes et chemins qui vous émerveilleront. La place centrale est couverte de platanes gigantesques, en dessous desquels vous pouvez vous assoir sur les chaises du petit café traditionnel et admirer le calme de l’endroit. Seul bruit dans l’après-midi, la cloche de l’Eglise Agios Sostis qui sonne pour marquer le changement d’heure.

Juste en dessous de la place, se trouvent les citernes à l’eau de source, où jadis, les femmes du village lavaient les habits de leurs familles. Le lieu est ainsi disposé, que l’eau coulante forme un petit lac où vivent des canards.

Une promenade parmi les ruelles de Mylopotamos vous conduira à Fonissa (l’assassine), un ruisseau caché qui débute par une chute spectaculaire. En marchant le long de la ravine vous rencontrerez 23 moulins à eau et plusieurs autres chutes. Au bout de ce chemin difficile mais surprenant se trouve la plage Kalami, où vous pouvez passer la nuit.

Kato Chora, le château vénitien, se trouve à l’extrémité Ouest du village. Il est construit au bord d’une falaise et on y trouve de nombreuses églises et des maisons à l’architecture remarquable. Mylopotamos, tout entier, est déclaré « village traditionnel ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous verrez que toutes les maisons sont reconstruites en respectant la tradition. Le village s’embelli sans arrêt.

En prenant la route qui mène en dehors du village, vers l’Ouest, vous arriverez à la grotte spectaculaire d’Agia Sofia, escaladée sur les côtes abruptes de Cythère. La vue est absolument magnifique, rappelant un peu la caldère de Santorin. En continuant votre chemin vous aboutirez à la plage pittoresque de Limnionas, un petit port protégé qui abrite des barques.

Un village de légendes et de traditions, où nous vous invitons à passer une journée entière, goûtant à la gastronomie traditionnelle, buvant de la « tsipoura » (l’esprit local), visitant les monuments de la nature et de l’homme, pour finir avec un coucher de soleil unique, depuis les extrémités du château de Kato Chora. Si ceci n’est pas assez, demandez la route pour visiter le petit monastère de Panagia Orfani et l’église carrée de Agios Petros au village Arrèi.

Haut de la page
  • Selon Hésiode, la déesse Vénus et née dans la mer de Cythère