Karavas

Le village de Karavas se trouve dans la partie Nord de l’île, à quelques kilomètres de Potamos, le plus grand village de Cythère. Il est situé aux alentours d’un grand ravin, où l’on trouve toutes sortes d’arbres couvrant les sources d’eau douce qui jaillissent des collines. Parmi les très nombreuses sources, les plus fameuses sont celles d’Amir Ali, Keramari, Maggana et Portokalia. Cette dernière, selon la légende, doit son nom à un oranger qui produisit cent mille oranges. Cet oranger se dessécha quelques décennies auparavant à cause d’un hiver lourd.

Les habitants de Karavas sont très actifs. L’association locale « Portokalia » (l’oranger), organise tous les ans une grande kermesse avec des danses traditionnelles et des activités sportives. Grâce aux dons des habitants, l’Ecole patricienne d’agriculture, l’école primaire et l’arc qui signale l’entrée au village furent contruits.

A peine quelques kilomètres vers le Nord, vous y trouverez le petit village côtier de Platia Ammos. Ce village dispose de plusieurs logements touristiques ainsi que de cafés et restaurants. Comme Avlèmonas, ce petit village a son propre « fan club » de touristes, qui « ignorent » le reste de l’île.

Près de Karavas, vers le Sud cette fois-ci, vous y trouverez les villages Gerakari et Petrouni, abandonnés ces dernières décennies, mais qui commencent une nouvelle vie avec plusieurs maisons rénovées et habitées pendant l’été. Karavas est aussi un lieu d’où vous pouvez faire de grandes randonnées. Visitez le phare à Moudari et les plages Routsouna et Agios Nikolaos. Dans le village vous y trouverez des produits traditionnels, du pain et des paximadia (biscottes grecques à l’huile d’olive).

Haut de la page
  • Selon Hésiode, la déesse Vénus et née dans la mer de Cythère