Les herbes médicinales de Cythère

La flore de l'île de Cythère compte 723 espèces végétales. Nombre de ces végétaux appelés « herbes » ont des propriétés bénéfiques pour le corps humain. On utilise les herbes en médecine populaire depuis des milliers d'années, et aujourd'hui, elles constituent une solution de soins alternatifs. Les conditions préalables à l'utilisation de ces herbes sont la connaissance et l'expérience, et ce, afin de contribuer au traitement sans présenter de risque pour la santé du corps. C'est pourquoi il est préférable de demander conseil à un phytothérapeute pour savoir comment utiliser les herbes de façon plus appropriée et sûre, et également pour informer le médecin de famille au cas où le patient souffrirait d'autres affections.

Nous présentons ici les plus importantes herbes médicinales qui poussent sur l'île et qui se développent soit librement dans les forêts, les zones sauvages ou les zones cultivées, soit par le biais des bons soins de l'homme dans les zones périurbaines comme les jardins ou les petites exploitations agricoles. La sélection des herbes est tirée de l'album intitulé « Bee Flight Paths » (trajectoires de vol des abeilles), publié par l'union cythéréenne d'Athènes sur la flore de Cythère, et qui nous a accordé une autorisation spéciale pour utiliser les photos et les renseignements de ce recueil. Pour chaque herbe, on mentionne les principaux renseignements, et notamment le nom scientifique, la famille, ou encore les différents noms qu’on lui donne à Cythère et dans le reste de la Grèce. De plus, nous avons estimé qu'il était utile de mentionner les principales propriétés curatives de chaque herbe ainsi que la manière de les cueillir, d'après les renseignements que nous avons tirés principalement de la publication de Kostas Bazaios (« 100 herbes, 1.000 traitements », aux éditions Bazaios). Enfin, nous indiquons quelques bonnes idées pour utiliser ces herbes autrement.

Apprenez donc à connaître les herbes de Cythère, promenez-vous sur les sentiers de l'île afin de les découvrir, et tirez profit de leurs propriétés curatives. Bonne balade !


Voir tous les articles
  • Valériane rouge Elle appartient à la famille des valérianacées. Comme il s'agit d'une plante ornementale, on la trouve souvent sous forme cultivée dans les jardins.
  • Crocus Homère évoque le crocus pour son usage comme condiment et comme colorant végétal. Le crocus a une prédilection pour les endroits où il n'y a pas d'autres plantes.
  • Rosmari Mis à part ses propriétés pharmaceutiques et son usage en cuisine, on dit que le romarin a la capacité de nettoyer l'atmosphère et de « faire fuir » les mauvais esprits.
  • Figue Le figuier est l'un des arbres les plus répandus dans le pays puisqu'il se développe rapidement et très facilement, y compris contre les murs.
  • Criste-marine De juillet à octobre, on la trouve sur quasiment toutes les plages de Cythère.
  • Rose trémière On la trouve généralement sous forme cultivée en tant que plante ornementale (depuis très longtemps).
  • Katsoula Probablement l'ancêtre de la carotte cultivée. À Cythère, elle est particulièrement répandue.
  • Thym Le thym et la sarriette sont deux plantes différentes. S'il est vrai qu'il est difficile de distinguer ce qui les diffère l'une de l'autre, les apiculteurs sont en mesure de faire la distinction entre ces deux plantes rien qu’en les voyant, mais ont quelques difficultés s'il s'agit de le faire sur photo.
  • Câpre On fait mariner ses bourgeons et ses feuilles, et on l’utilise comme assaisonnement depuis l'Antiquité. On en trouve très fréquemment dans les rues de la ville de Cythère.
  • Mélisse officinale Il s'agit d'une plante tinctoriale. Le pigment jaune que l'on trouve dans ses fleurs est soluble dans l'eau, tandis que le pigment rouge que l'on trouve dans les stigmates et les fruits est soluble dans l'alcool.
  • Grenade C'est l'une des plantes qui, à l'Antiquité, fut dédiée à Aphrodite. C'est une plante rigide qui se cultive à Cythère depuis très longtemps, mais sans soins particuliers.
  • Pin Le pin ne fait pas partie de l'ancienne flore de Cythère, même s'il est vrai que Gérard de Nerval précise qu'il en a aperçu sporadiquement quelques-uns lorsqu'il visita l’île.
  • Olive La culture systématique de l'olive commença à Cythère à l'époque de la domination anglaise. Jusqu'à ce jour, il s'agit de la culture la plus importante de l’île sur le plan financier.
  • Cyprès commun Même si on le trouve sur des terres incultes, dans de nombreux cas il apparaît comme plante ornementale dans les jardins et les champs où on l'utilise comme brise-vent, ainsi que dans les cimetières, comme on en voit partout en Grèce.
  • Artichaut Un excellent en-cas pour de nombreuses personnes, malgré la difficulté à enlever la peau. À Cythère, les gens préfèrent le manger grillé avec beaucoup d’huile et du sel kasher.
  • Chicorée sauvage Elle pousse le long des routes dans les champs sauvages et rocailleux. C'est l'une des plantes les plus communes que l'on coupe pour faire bouillir avant que ses bourgeons ne fleurissent.
  • Chamomile La camomille tire son nom de son parfum (pomme sur le sol) et le premier à avoir mentionné ses propriétés bénéfiques n'est autre que le père de la médecine,
  • Armyrithra L'une des 25 espèces indigènes de Grèce. C'est une espèce typiquement ammophile qui préfère les plages sablonneuses près de la mer, ou se forment de petites broussailles rampantes.
  • Agriagginara Cet artichaut sauvage, avec sa fleur blanche caractéristique et ses feuilles épineuses, est largement répandu sur l'île, et a une prédilection pour les zones situées au large de côtes.
  • Boranga Il s'agit d'une plante annuelle riche en potassium et en nitrites, ce qui lui permet d'avoir de nombreux usages pharmaceutiques. C'est une plante velue, ses feuilles sont comestibles, elle attire les abeilles et on l'utilise en apiculture.
  • Apiganos Son parfum est très intense. Elle était connue à l'Antiquité. Athinaios indique qu'elle était utilisée comme antipoison, et fut également utilisée dans le cas de troubles du système nerveux (épilepsie, hystérie, etc.).
  • Eucalyptus Il s'agit d'un arbre indigène d'Australie. Il fut planté en de nombreux endroits sur l'île dans des maisons individuelles, sur des places publiques et sur des parcelles de terre.
  • Baie de laurier Il s'agit d'un arbuste qui, dans certaines conditions, peut se transformer en arbre et même dans certains cas devenir plutôt imposant. Il résiste à la sécheresse et se développe rapidement en présence d'eau.
  • Gorgoyiannis Elle est considérée comme une mauvaise herbe, même s'il est vrai que cette plante de tourbe est connue depuis l'Antiquité. Les anciens l’appréciaient énormément et la considéraient comme une panacée.
  • Sauge de Crète Il s'agit d'une plante aromatique hautement caractéristique de Cythère, également utilisée par les apiculteurs de l’île. Ses feuilles sont cueillies en septembre, et une fois séchées, elles sont utilisées pour préparer ce qui est probablement la boisson que l'on consomme le plus à Cythère. Cette plante possède de nombreuses propriétés pharmaceutiques.
  • Mantilida C'est l'une des fleurs printanières les plus communes et qui est répandue à travers tout Cythère. Avant de fleurir, ses tendres bourgeons sont comestibles, mais principalement ceux que l’on trouve dans la partie sud de l'île.
  • Adiante Il s'agit d'une plante hygrophile, et c'est la raison pour laquelle elle pousse toujours sur des rochers près de points, de conduites ou de ravines où l'on trouve également de l'eau. On connaît environ 200 espèces d’adiante à travers le monde, mais en Grèce on n'en rencontre qu'une seule.
  • Grande Ache Il s'agit d'une plante fine, bisannuelle, caractérisée par de gros bourgeons et des feuilles vert foncé. On la trouve généralement dans des endroits rocailleux et ombrageux et sur des terres non cultivées.
  • Lavande Stéchade Il s'agit d'une plante aromatique et pharmaceutique et mis à part son utilisation sous forme de boisson, elle est également largement utilisée comme huile essentielle. On la trouve en parfumerie, dans la fabrication de savons et dans l'industrie pharmaceutique.
  • Fleur de mars On l'appelle fleur de mars parce que c'est à cette époque qu'elle fleurit. On la trouve partout à Cythère, depuis les plages de sable jusqu'aux hautes collines.
  • Mauve Plante très commune en Grèce et à Cythère. Pline l’appelait la « nourriture du pauvre ». On la trouve très fréquemment sur les accotements des rues, on l'utilise en médecine et également comme légume depuis les époques les plus reculés jusqu'à aujourd'hui.
  • Kafkalithra Dioscoride indique qu'aux époques anciennes, on l'appelait tordyle. On a recommandé cette plante pour les patients atteints de maladies rénales.
  • Mandragore Cette plante est connue depuis les temps anciens pour ses substances pharmaceutiques. On l'a utilisée pour le traitement de différentes maladies. Théophraste et Dioscoride en parlent. Elle est également mentionnée dans la Bible pour ses propriétés aphrodisiaques. On lui attribue également des propriétés magiques et la rumeur dit que quiconque la déracine meurt.
  • Amandier L'amandier s'est très bien acclimaté à Cythère et dans de nombreux cas, il pousse de manière isolée.
  • Ortie L'ortie est une plante précieuse puisqu'elle améliore le sol là où elle pousse. Elle contient des enzymes, du fer, des vitamines, différents sels ainsi que de l'acide formique. Ce dernier élément est celui qui provoque les fameuses démangeaisons et qui lui donne également un de ses noms, « knidi » (essaim ou ruche).
  • Luzerne arborescente La luzerne est généralement prise pour le trèfle commun. Elle est censée avoir été importée en Grèce par les Mèdes pendant les guerres du Ve siècle avant Jésus-Christ, et c'est pour cela qu'en anglais elle porte le nom de « medick ».
  • Arbousier L'île est parsemée d'arbousiers. On trouve beaucoup de ces arbrisseaux dans le « koumarodasos » (forêt d'arbousiers) dans la région de Gerakari parmi les pins, les pins parasols et les eucalyptus.
Haut de la page
  • Selon Hésiode, la déesse Vénus et née dans la mer de Cythère