Monemvasia

Monemvasia (appelée également Malvoisie en français) c'est un lieu où se mêlent Moyen Age, Byzance et la République de Venise. Elle est située a environ 90Km à l’Est de Sparte, située sur les côtes Est de la péninsule Péloponnésienne de Epidaure Limira, et elle figure parmi les plus belles destinations en Grèce. Monemvasia désigne un grand rocher de 1,8Km de long et 300m de hauteur, relié par une digue à la Laconie continentale. Sa localité historique est toujours sauvegardée en excellent état et habitée durant toute l’année. Elle fut fondée au 6e siècle ap. J.-C. En 1464 elle fut conquise par les Vénitiens, en 1540 par les Turcs et par la suite de nouveau par les Vénitiens. Les Turcs ont reconquit Monemvasia en 1715. Elle fut libérée avec la Révolution de 1821 et fait partie, depuis, de l’Etat grec.


Attractions

Marchez les ruelles de de Kato Poli (la Ville basse), la rue centrale, et observez tous ces bâtiments et chapelles byzantins. Visitez la collection archéologique de Monemvasia, sur la place de Elkomenos Christos, là où est également situé l’impressionnante église homonyme. Autres églises importantes sont Agios Nicolaos, Panagia Myrtidiotissa et Agia Anna.

Dans la Ano Poli (Haute Ville), située au sommet du rocher, sont toujours visibles la porte fortifiée, les murailles, ainsi que plusieurs bâtiments. Parmi les ruines, se trouve la demeure du Gouverneur Vénitien. Sur l’extrémité Est du rocher domine l’église octogone de Agia Sofia, construite vers l’an 1200.

A Nea Poli (Nouvelle Ville) de Monemvasia vous trouverez de nombreux hôtels, établissements de restauration et de divertissement, ainsi que d’autres établissements touristiques. La plage est bien, mais vous trouverez de vraiment belles plages peu de distance en dehors de Monemvasia., comme celle de Pera Kakavos et Pori.


Numéros utiles
Municipalité de Monemvasia : +30 2732061222
Police : +30 2732061210
Cabinet médical : +30 2732061204
Autorités portuaires : +30 2732061266
Musée : +30 2732061403

Haut de la page
  • Laisse-les insister que les rêves et la réalité vivent séparés… C’est certain, jusqu'à Cythère ils n'ont jamais voyagé. Panos Fyllis, Poète Cythéréen